Pays:

Jamaïque

Présentation générale:

Elizabeth Wilson, ancien chef du département de français à l’Université des West Indies (campus de Mona, en Jamaïque), est actuellement à la retraite, après avoir exercé en tant que maître de conférences en langue et littérature françaises, au sein du Département des Langues Modernes et de Littérature. Elle a également enseigné au sein Du département des Littératures Anglophones, en troisième cycle. A l’échelle internationale, Elizabeth Wilson a travaillé comme chargée de cours invitée dans plusieurs universités américaines et canadiennes, ainsi qu’au Bunting Institute du Radcliffe College, en 1989, grâce à une bourse Fullbright. L’universitaire axe ses recherches principalement sur les femmes-auteurs et la littérature caribéenne. Elle a d’ailleurs co-édité la première anthologie d’œuvres en prose écrites par des femmes de la Caraïbe sous le titre de Her True-True Name (1989). Elle a aussi traduit de nombreuses œuvres poétiques, des articles, des nouvelles et des romans. L’exil selon Julia de la Guadeloupéenne Gisèle Pineau constitue une de ses traductions (Exile according to Julia). Elizabeth Wilson a également co-traduit un chapitre de Histoire Générale des Caraïbes de l’Unesco.

Bibliographie sélective

  • Aunt Résia and the Spirits and Other Stories – traduction d’une sélection de nouvelles extraites de Tante Résia et les DieuxLa Petite Corruption et La Folie était venue avec la Pluie de Yanick Lahens. University of Virginia Press, littératures caribéennes et africaines, traduites d’une série en français, CARAF Books, 2010.
  • Exile according to Julia – traduction du roman L’Exil selon Julia de Gisèle Pineau (Editions Stock 1996, 307p.) University of Virginia Press, CARAF books, 2003.
  • The Literary Review. n° 35:4 ; 1992: “Women Poets of the Caribbean”. (co-édité par Pam Mordecai – traductrices/éditrices invitées).
  • Her True-True Name. Anthology of Women’s Writing from the Caribbean, avec introduction (co-éditée par Pam Mordecai). Heinemann International. Oxford 1989.
  • Juletane – traduction du roman Juletane de Myriam Warner-Vieyra, (Paris, Présence Africaine, 1985), avec introduction. Londres. Heinemann, 1987.

Prix et distinctions

2004 : élevée au au rang d’Officier des Palmes Académiques par le gouvernement français.

1996 : nommée Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques par le gouvernement français

1988 : lauréate du Fullbright Award aux Etats-Unis (bourse d’études d’échanges internationaux destinée aux étudiants, chercheurs et enseignants).

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template