Pays:

USA

Présentation générale:

Russell Banks est né le 28 mars 1940 à Newton dans l’état du Massachusetts et vient d’une famille de la classe ouvrière. Il a une enfance difficile, marquée par la pauvreté et la violence, surtout celle de son père. Il entame des études à l’université mais abandonne au bout de quelques semaines, ressentant un certain inconfort dans cet environnement. Il s’en suit une période de voyages pour Russell Banks ; il souhaite partir à Cuba pour rejoindre Fidel Castro, mais n’arrive pas plus loin qu’en Floride. Il part dans le Yucatán au Mexique, puis en Jamaïque, où il vivra quelques années. Après une série de petits boulots, Russell Banks décide de reprendre les études. En 1967, il obtient son diplôme de Littérature Anglaise à l’Université de Caroline du Nord, ce qui lui permet d’accéder à une carrière universitaire. Il enseignera à Sarah Lawrence puis à l’Université de Princeton, où il assure toujours des cours en Littérature Contemporaine. A 73 ans, Russell Banks partage son temps entre l’état de New York et Miami Beach en Floride. Considéré comme l’un des meilleurs romanciers américains, il est également poète et nouvelliste. Guidé par l’écrivain Nelson Algren, influencé par Hemingway et Falkner, ses thèmes de prédilection tournent autour de la vie du prolétariat américain, de celle des marginaux, mais aussi de la figure paternelle. Son œuvre a été traduite en plus de vingt langues. Russell Banks dénonce à travers ses écrits la pauvreté, l’oppression, l’addiction, l’exclusion sociale, les préjugés, le racisme, et mêle souvent l’Histoire à la fiction. On dit aussi de lui qu’il est le meilleur portraitiste des laissés-pour-compte de la société américaine. Il décrit un monde généralement issu de l’Amérique profonde, des classes défavorisées ; des personnages exprimant la tristesse, faisant face aux mauvais sorts, aux tragédies du quotidien ; des victimes de la société en lutte pour leur survie faisant également preuve de courage et de résilience devant leurs difficultés. The book of Jamaica (1980) évoque le périple d’un écrivain américain parti en Jamaïque pour étudier la population des Marrons. Continental drift (1985) est l’histoire de deux destins croisés du rêve américain : celui d’un misérable réparateur de chaudières d’une petite ville du New Hampshire qui part pour la Floride avec sa famille et celui d’une jeune Haïtienne qui fuit la violence et la pauvreté de son pays natal pour rejoindre l’Amérique. Rule of the Bone (1995) est le récit d’un adolescent livré à lui-même qui décide de fuir son quotidien pour voyager à travers les Etats-Unis puis en Jamaïque. Cloudsplitter (1998) : Owen Brown, fils du célèbre abolitionniste américain John Brown, évoque la vraie vie, le caractère et l’engagement de son père. Plusieurs des romans de Russell Banks ont été adaptés au cinéma. La dernière adaptation en cours de réalisation est celle de The Darling (dont la protagoniste revient sur son périple au Libéria durant les années 60-70) par Martin Scorsèse. La dernière publication de l’auteur est intitulée Lost Memory of Skin (2012). Il s’agit d’une fiction qui dénonce les conséquences du web lié à la pornographie où les limites entre fantasmes et réalités s’effacent avec la perte de considération du contact physique, où l’exclusion sociale des dits « délinquants sexuels » est mise en avant. Par ailleurs, Russell Banks est considéré comme l’un des écrivains américains les plus engagés politiquement. Progressiste, il est ancien militant de l’extrême gauche ; il combat le racisme et l’oppression ; il s’est élevé contre la guerre en Irak, s’est opposé au Patriot Act et a soutenu la candidature d’Obama aux deux élections. Il a également occupé la fonction de président du Parlement International des Ecrivains, qui œuvre pour la défense des écrivains victimes de persécutions. Enfin, il est membre de l’American Arts and Letters et Président fondateur du Cities of refuge North America (œuvrant pour l’établissement de lieux d’asile pour écrivains menacés). Russell Banks est l’invité d’honneur du 3ème Congrès des Ecrivains de la Caraïbe qui à lieu tous les deux ans en Guadeloupe.

Bibliographie sélective

Romans

  • Lost Memory of Skin. Ecco, 2012 (Lointain souvenir de la peau. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2012).
  • The Reserve. Harper Perennial, 2009 (La Réserve. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2008).
  • The Darling. Harper Perennial 2005 (American darling. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2005).
  • Cloudsplitter. Harper Perennial 1998 (Pourfendeur de nuages. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 1998).
  • Rule of the Bone. Harper Perennial, 1995 (Sous le règne de Bone. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2006).
  • The Sweet Hereafter. Harper Perennial, 1991 (De beaux lendemains. Traduit par Christine LE BŒUF, aux éditions Actes Sud, 1997).
  • Affliction. Harper Perennial, 1989 (Affliction. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2000).
  • Continental Drift. Harper Perennial Modern Classics, 1985 (Continents à la dérive. Traduit par Marc Chénetier, aux éditions Actes Sud, 2000
  • The Relation of My Imprisonment. Harper Perennial, 1983 (La Relation de mon emprisonnement. Traduit par Rémy Lambrechts, aux éditions Actes Sud, 1995).
  • The Book of Jamaica. Harper Perennial, 1980 (Le Livre de la Jamaïque. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2012).
  • Hamilton Stark. Houghton Mifflin, 1978 (Hamilton Stark. Traduit par Rémy Lambrechts, aux éditions Actes Sud, 2008).
  • Family Life. Harper Perennial, 1975 (Vie de famille)
  • Searching for Survivors. Fc2/Black Ice Books, 1975

Nouvelles (recueils)

  • The Angel on the Roof, 2000 (L’ange sur le toit. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2001).
  • Success Stories. Harper & Row, 1986 (Histoire de réussir. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 2006).
  • Trailerpark. Harper Perennial, 1981 (Trailepark. Traduit par Pierre Furlan, aux éditions Actes Sud, 1998).
  • The New World. 1978 (Le Nouveau Monde).

Poèmes

  • Snow. Bluefish 1974.
  • Waiting To Freeze. Northwood Narrows, N.H., Lillabulero Press (1969)

Autres

  • Invisible Stranger. Harper Collins, 1998.
  • Dreaming Up America. Seven Stories Press, 2008.

Prix et distinctions

  • 2012 : Carnegie Medal for Excellence in Fiction, shortlist, Lost Memory of Skin[
  • 1996 : Récipiendaire du American Academy of Arts and Sciences
  • 1985 : Prix John Dos Passos pour sa fiction Cloudsplitter

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template