Pays:

Haïti

Présentation générale:

Joël Des Rosiers est né le 26 octobre 1951 dans la ville des Cayes au sein d’une famille de commerçants, descendante d’un colon français révolutionnaire signataire de l’Acte d’indépendance d’Haïti. Poète et essayiste, il est aussi médecin. Après des études en chirurgie générale, il s’oriente vers la psychiatrie et la psychanalyse. L’exil forcé de sa famille opposée à la dictature duvaliériste, le conduit à l’adolescence à Montréal où il vit depuis, après un court séjour à Strasbourg (France) pendant ses études supérieures. L’oeuvre de Joël Des Rosiers est traversée par l’évocation de sa terre natale sans jamais l’enfermer dans la nostalgie du passé. Elle se situe à la croisée d’une éducation stricte fondée sur le culte des Belles-Lettres, de sa formation scientifique, de son goût pour les arts et de sa passion pour la mer. Son recueil Caïques reçoit en 2007 la mention spéciale de poésie du Prix Casa de las Americas. Son projet poétique accompli s’exprime notamment dans deux essais majeurs : Théories caraïbes, Poétique du déracinement (1996) et Métaspora Essai sur les patries intimes (2013). L’auteur a ainsi forgé un terme qui s’applique efficacement à l’ensemble des études sur la diaspora. Le poète Des Rosiers a découvert relativement tard, et bien après les poètes québécois et la poésie française classique et contemporaine, les poèmes de Césaire et de Glissant dans lesquels il se reconnaît pourtant. Il avoue aussi l’influence du prix Nobel de littérature Saint-John Perse. La question de l’espace est omniprésente dans son oeuvre, lui pour qui l’île n’est pas un monde clos mais une composante d’un archipel, un point d’appui pour poursuivre le voyage. Joël Des Rosiers jouit d’une reconnaissance internationale : son oeuvre littéraire a été traduite, mise en musique et plusieurs fois récompensée par des prix prestigieux. Depuis 1996, il est le vice-président de l’Union des écrivaines et écrivains québécois. Voyageur infatigable qui a parcouru le monde, il est aussi engagé pour la défense des droits de l’homme et des Sans-Papiers.

Bibliographie sélective

Poésie

  • Métropolis Opera. Montréal /la Tronche : Tryptique, 1987
  • Tribu. Montréal : Tryptique, 1990.
  • Savanes. Montréal : Tryptique, 1993.
  • Caïques. Montréal : Tryptique, 2007
  • Lettres à l’indigène. Montréal. Tryptique, 2009
  • Gaïac. Montréal : Tryptique, 2010

Essais

  • Métaspora : essais sur les patries intimes. Montréal : Tryptique, 2013
  • Théories Caraïbes : poétique du déracinement. Montréal : Tryptique, 1996, réédition

Nouvelles

  • Un autre soleil (avec Patricia Lévy). Montréal : Plumes & Encre, 2006 ; édition révisée. Montréal : Tryptique, 2007

Ouvrages collectifs

  • « La Brûlerie » Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal. Mémoire d’encrier/ Paris : Présence africaine, 2007. 39-46
  • Résurgences baroques, les trajectoires d’un processus transculturel : essai sous la direction de Walter Moser et Nicolas Goyer. Bruxelles : Editions La lettre volée, 2001
  • « Les fruits piqués du réalisme merveilleux » (à propos des Possédés de la pleine lune de Jean-Claude

Prix littéraires

2014 - Modern Language Association Prize for Independent Scholars pour Metaspora

2011 - Prix Athanase David pour l’ensemble de son oeuvre

2000 - Grand Prix du Festival International de la Poésie pour Vétiver

1999 - Grand Prix du livre de Montréal pour Vétiver

1996 - Prix de la Société des écrivains canadiens pour

Théories caraïbes
1993 - Prix de l’excellence artistique de la Ville de Laval

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template