Pays:

Cuba

Présentation générale :

Nancy Morejón (La Havane - 7 août  l944), une des voix les plus remarquables de la poésie cubaine actuelle, elle a mérité d’importantes distinctions à l’intérieur et à l’extérieur  de notre continent. Traductrice et essayiste, elle a, en outre, atteint un inestimable prestige se consacrant à l’étude de l’œuvre de Nicolás Guillén et des littératures de la Caraïbe.

 

Principaux livres

Elle a publié son premier livre Mutismos/Mutismes (Editions El Puente) en l962 et le plus récent, Carbones silvestres/Des Charbons sauvages en 2006, année dans laquelle la XV Foire Internationale du Livre de La Havane lui a été dédiée avec Ángel Augier. Son œuvre poétique  comprend plus de vingt titres dont les plus remarquables sont: Where the Island Sleeps Like Wing (anthologie bilingue, l985); Piedra pulida/Pierre polie (l986); Botella al mar/Une bouteille à la mer (anthologie, l997), Richard trajo su flauta y otros poemas/Richard a porté sa flûte et autres poèmes (2000), ce dernier a été sélectionné par Mario Benedetti qui en a également écrit la préface pour l’éditoriale  Visor, de Madrid.  D’autres œuvres remarquables: Cuerda veloz/ Corde rapide (2002), de l’Editoriale Letras Cubanas,  Looking Within / Mirar adentro/Regarder à l’intérieur (2003), de l’Université de Wayne State, de Detroit, Michigan avec introduction, sélection et  notes de Juanamaría Cordones-Cook, ainsi que l’Anthologie poétique (1962-2000)  avec sélection et préface de Gerardo Fulleda León, publiée par l’éditoriale Monteávila de Caracas (2006). Piedra pulida/Pierre polie, Elogio y paisaje/Eloge et paysage et La Quinta de los Molinos(c’est un parc à la Havane du même nom) ont reçu le Prix de la Critique en l986, l997 y 2000, respectivement.  Membre permanent du Jury du Prix Carbet de la Caraïbe. Prix National de Littérature 200l. L’Université de New York lui a conféré le Prix Yari-Yari de Poésie Contemporaine pour l’ensemble de son œuvre en 2004.  En août 2006, lors de la VL édition du Festival Nuits de Poésie,  elle a reçu  le Prix Corona de Oro de Struga[1]/Couronne d’Or  2006 de Macédoine déjà proclamé le 21 mars 2006, au siège de l’UNESCO, à Paris, à l’occasion de la Journée Mondiale de  la Poésie.  En mai 2007, dans le cadre du XIIème Festival International de Poésie de La Havane, elle a reçu le Prix Rafael Alberti[2]. Tout au long de sa carrière professionnelle d’innombrables prix et distinctions, nationaux et internationaux lui ont été décernés dont: les Insignes d’Officielle de l’Ordre du Mérite de la République Française et la réplique de la Machette de Máximo Gómez, entre autres.  Membre en titre de l’Académie Cubaine de la Langue depuis 1999. Pendant la XVII Foire internationale du Livre de La Havane elle a reçu le Prix Escritora Gallega Universal/Ecrivaine Galicienne Universelle octroyé par  l’Association des Ecrivains Galiciens 2008.Elle a obtenu le Prix d’ Honneur au Festival Cubadisco 2008. En 2008, l’Université de Salamanca a recompilé une bonne  partie de son œuvre poétique dans l’anthologie El huerto magnífico de todos/Le magnifique potager à nous tous à la charge d’Alfredo Pérez Alencart.  En 2009, l’Université Cergy-Pontoise de Paris lui a décerné un doctorat Honoris Causa.   Actuellement, elle travaille en tant qu’assesseure  de la Casa de las Américas et a également été élue présidente de l’Association des Ecrivains de l’UNEAC.  En 2010 deux de ses titres ont fait leur parution, Carbones silvestres/Des Charbons sauvages, une édition bilingue traduite à l’allemand par Ineke Phaf-Rheinberger et Peñalver 51 publiée par l’éditoriale Letras Cubanas de La Havane.



[1]Ce prix a aussi été décerné à : W.A.Auden, Eugenio Montale, Léopold Sédar Senghor, Eugene Guillevic, Arthur Lundkvist, Andrej Voznesenski, Joseph Brodsky, Ted Hughes, Yves Bonnefoy, Edoardo Sanguinetti, Thomas Transtroemer, Vasco Grassa Moura, William S. Merwin, Yannis Ritzos, Hans Magnus Enzensberger, Allen Gingsberg, ainsi que  Pablo Neruda, Rafael Alberti y Justo Jorge Padrón, en langue espagnole, entre autres.

[2] Jusqu’à présent ont été récompensés avec ce prix: Cintio Vitier,  Fina García Marruz,  Roberto Fernández Retamar, Angel Augier, César Lopez,  Frank Fernández, Alfredo Guevara, Luis Carbonell et Pablo Armando Fernández.

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template