Pays:

Guadeloupe

Présentation générale:

Ernest Pépin est né en 1950 au Lamentin, en Guadeloupe. Diplômé en Lettres Modernes de l’Université de Bordeaux, il est romancier, poète et critique littéraire. Initialement enseignant en français, Ernest Pépin s’engage dans l’action culturelle au début des années 1980. Après plusieurs fonctions occupées en collectivités territoriales, il est nommé en mars 2001, Directeur des Affaires Culturelles au Conseil Général de Guadeloupe – poste qu’il occupera jusqu’en 2011. Sa première publication est un recueil de poèmes : Au verso du silence en 1984. Mais c’est son premier roman : L’homme au Baton (1992) qui révélera l’écrivain au grand public. Auteur de plusieurs recueils de poésie, de romans et de nouvelles, récompensé à maintes occasions, ses écrits ont été traduits dans plusieurs langues. Son thème de prédilection : la société guadeloupéenne, ses beautés et ses travers. Il s’intéresse aux relations hommes-femmes, à la condition féminine, et perçoit la créolité comme une opportunité de s’assumer tout en s’ouvrant au monde. Dans Lettre ouverte à la Jeunesse (2001), l’auteur décide de s’adresser aux jeunes guadeloupéens. Il s’agit d’une profonde réflexion sur la jeunesse qu’il mène là, tout en incitant cette dernière – sur un ton assez directif – à s’interroger sur elle-même et son devenir. Avec Le Soleil pleurait (2011) : Ernest Pépin quitte un peu la Guadeloupe pour brosser son portrait de la société haïtienne actuelle et le problème du kidnapping. Avec : La Darse Rouge, le romancier change de genre litteraire en écrivant son 1er polar qui alimente justement le débat sur l’émergence d’un nouveau genre, celui du roman policier caribéen. Ernest Pépin a été membre fondateur du Prix des Amériques insulaires et membre du jury du Prix RFO du livre ; il est aussi membre du jury du Prix Carbet de la Caraïbe, fondé par Édouard Glissant.

Bibliographie sélective

Romans

  • Le Griot de la peinture. Paris/Lamentin : Caraïbéditions, 2014.
  • Le Soleil pleurait. Vents d’Ailleurs, 2011
  • La Darse Rouge. Caraïbéditions, 2011Toxic Island. Desnel, 2010
  • L’envers du décor. Du Rocher/ Le serpent à Plumes, 2006
  • Cantique des tourterelles. Écriture, 2004
  • Le Tango de la haine. Gallimard, 1999
  • Tambour-Babel. Gallimard, 1996
  • L’Homme-au-bâton. Gallimard, 1992

Poésie

  • Marie-Galante : credo à contre-mer. Pointe-à-Pitre : Jasor, 2013.
  • Le bel incendie. Paris : Bruno Doucey, 2012.
  • Pour Haïti (collectif). Desnel, 2010
  • Dit de la roche gravée. Mémoire d’encrier, 2008
  • Jardin de nuit. L’Harmattan, 2008
  • Hurricane, cris d’insulaires (collectif). Desnel. 2005
  • Africa-Solo. Éditions A3, 2001
  • Boucans de mots libres / Remolino de palabras libres. Ed. bilingue, Casa de las Américas, 1991
  • Babil du songer. Ibis Rouge, 1997
  • Salve et salive. Ed. bilingue, Casa de las Américas, 1991
  • Au verso du silence. L’Harmattan, 1984

Jeunesse

  • Le Chien fou (en collaboration avec la plasticienne Marielle Plaisir). Éditions HC, 2006
  • Lettre ouverte à la jeunesse. Éditions Jasor, 2001
  • La Soufrière. Agence de la francophonie CEDA, Hurtubise, 2001
  • L’Écran rouge. Gallimard jeunesse, 1998
  • Coulée d’or. Gallimard jeunesse, 1995

Prix et distinctions

2011 - Prix Robert Delavignette, de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer pour Le Soleil pleurait.

2007 - Elevé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur

2000 - Promu Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres

2000 - Prix Casa de las Américas pour L’écran rouge.

2000 - Prix Arc-en-Ciel de Radio Media Tropical (Paris) pour Le Tango de la haine.

1996 - Prix RFO du Livre pour Tambour-Babel.

1992 - Prix des Caraïbes, pour L’Homme au Bâton.

1991 - Prix Casa de las Américas, pour Boucan de Mots Libres.

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template