Pays:

Barbade

Présentation générale:

Née à la Barbade, Esther Philipps est diplômée en Création Littéraire de l’Université de Floride. Poétesse, son premier recueil de poèmes La Montée est publié en 1983 par l’Université des West Indies. Son travail paraît également dans plusieurs revues et anthologies de la Caraïbe, d’Angleterre et des Etats-Unis, comme Whistling Bird : Caribbean Women Writers, Blue latitudes : Caribbean Women Writers at Home and Abroad et Caribanthology. Certains de ses poèmes sont traduits en espagnol par Casa de las Americas et d’autres seront bientôt traduits en français, à l’initiative de l’Haïtienne Evelyne Trouillot. Sa dernière parution The Stone Gatherer (2008) est un recueil axé sur la femme ; où l’auteur exhibe son aisance à utiliser aussi bien le créole barbadien (le Bajan), que l’anglais caribéen. Tout juste retraitée du Barbados Community College où elle avait la fonction de Directrice du Département des Arts Libéraux, Esther Philips n’est pas inactive pour autant. Elle est rédacteur en chef du BIM : Arts for the 21st Century – magazine bi-annuel. Elle écrit une chronique « Word Vie » publiée dans le Sunday Sun, The National Newspaper de Barbade. Elle fait partie en 2012 de la délégation du Commonwealth Writers au Olympic Poetry Parnassus à Londres, connu pour être le plus grand rassemblement des poètes au monde. En 2013, Esther Philips est sélectionnée pour être membre du jury du Commonwealth Book Prize.

Bibliographie sélective

 

  • The Stone Gatherer. Peepal Tree Press, 2008
  • When Ground Doves Fly. Ian Randle Publishers, 2003
  • La Montée. University of the West Indies, 1983

 

Prix et distinctions

2003 : Franck Collymore Literary Endowment Award pour son recueil When Ground Doves Fly.

1999 : Alfred Boas Poetry Prize of the Academy of Américan Poets.

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template