Pays:

Guadeloupe

Présentation générale:

Gisèle Pineau est née en 1956 à Paris, de parents guadeloupéens. Elle est romancière, nouvelliste et infirmière psychiatrique. C’est à l’occasion d’un congé administratif de son père qu’elle découvre la Guadeloupe et sa grand-mère Man Ya qui deviendra d’ailleurs un personnage important dans son oeuvre. De retour en France, Gisèle connaît le racisme et les problèmes identitaires, thèmes qu’elle développera largement dans ses romans. 1970 : deuxième séjour au Antilles. La famille vit en Martinique puis en Guadeloupe. Gisèle Pineau obtient son baccalauréat et s’inscrit à l’Université de Nanterre en Lettres Modernes mais devra abandonner pour des raisons financières. Elle devient infirmière en psychiatrie en 1979 et exercera en Guadeloupe à Saint-Claude pendant plus de 20 ans. Elle retournera vivre à Paris en 2000. Elle revient en Guadeloupe en 2009 et décide de s’installer à Marie-Galante. Gisèle Pineau collectionne les prix littéraires. Ses livres sont traduits dans plusieurs langues (anglais, allemand, coréen, grec, hollandais…). Les sujets récurrents dans l’oeuvre de l’écrivaine sont l’exil, l’intolérance, le mélange des cultures, la quête identitaire, la réalité sociale et la condition féminine aux Antilles. À travers : Cent vies et des poussières (2012), Gisèle Pineau dresse le portrait d’une femme Gina Bovoir, qui ne vit que par le désir insatiable d’enfanter, au grand désespoir de sa fille aînée Sharon. L’auteure traite ici des dérives occasionnées par la société de consommation, sur un fond de résonance du passé esclavagiste ; une Guadeloupe d’aujourd’hui, tiraillée entre ses douleurs anciennes et ses fléaux modernes (cf. Mercure de France).

Bibliographie sélective

Romans

  • Folie, aller simple : Journée ordinaire d’une infirmière. Philippe Rey, 2011
  • Morne Câpresse. Editions Mercure de France, 2008
  • Mes quatre femmes. Philippe Rey, 2007
  • C’est la règle. Thierry Magnier, 2007 (Jeunesse)
  • Fleur de Barbarie. Editions Mercure de France, 2005
  • Les Colères du volcan. Editions Dapper, 2004 (Jeunesse)
  • Chair piment. Editions Mercure de France, 2002
  • Case Mensonge. Bayard Jeunesse, 2001 (Jeunesse)
  • Caraïbes sur Seine. Editions Dapper, 1999 (Jeunesse)
  • L’âme prêtée aux oiseaux. Editions Stock, 1998 (Jeunesse)
  • L’Exil selon Julia. Editions Stock, 1996
  • L’Espérance-Macadam. Editions Stock, 1995
  • La Grande Drive des esprits. Editions Serpent à Plumes, 1993
  • Un papillon dans la cité. Sepia, 1992 (Jeunesse)

Ouvrage de référence

  • Femmes des Antilles : traces et voix, cent cinquante ans après l’abolition de l’esclavage (avec Marie Abraham). Editions Stock, 1998.

Prix et distinctions

  • 2011 - Prix Carbet des lycéens pour son roman Folie, aller simple : Journée ordinaire d’une infirmière.
  • 2006 - Promue Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres
  • 2002 - Prix des Hémisphères pour Chair Piment.
  • 1999 - Prix roman Jeunesse Maurice 2001 pour Caraïbes sur Seine
  • 1996 - Prix RFO pour L’Espérance macadam
  • 1996 - Prix Terre de France et Prix Rotary pour L’Exil selon Julia
  • 1994 - Grand Prix des lectrices de « Elle » en pour La Grande drive des esprits
  • 1993 - Prix Carbet de la Caraïbe pour La Grande des esprits

@La Médiathèque Caraïbe

joomla template