The 4th congress of the Association of Caribbean Writers will take place in Gosier, Guadeloupe, at the Créole Beach Hotel, from April 15th to 18th, 2015. The theme for reflection during the study sessions of the congress is “Travel, Migration and Diasporas in Caribbean literatures”.

The winner of the Grand Prix littéraire of the Association of Caribbean Writers will be announced on Saturday 18th April, during the closing ceremony.


 

Le Président de la Région Guadeloupe

"Il faut lire, et cela s'étend fort loin... Il faut lire et encore lire" disait le célèbre philosophe Alain.

Tablettes, liseuses, l’avènement des nouvelles technologies ne doit pas nous éloigner de la passion du livre. Quel plaisir de sentir sous le doigt le grammage du papier, caresser les reliures et sentir l’odeur des feuilles vieillissantes ! Toute la magie de se plonger dans un « bon vieux bouquin » qui nous ouvre les portes de notre imaginaire, de la rêverie et qui façonne nos réflexions.

Aussi, nous avons placé le livre au cœur de l’action culturelle du Conseil régional. Cet engagement nous a tout récemment conduits à rééditer et diffuser les Œuvres classiques guadeloupéennes avec les éditions de l’Aube : un recueil de romans, de poésies et des meilleurs textes témoins majeurs de l’époque et de l’histoire de l’île. La collectivité régionale accompagne aussi de nombreuses manifestations, telles que le Prix littéraire de l’Association des écrivains de la Caraïbe, le Salon du livre ou encore le Festival de la bande dessinée.

C’est dans ce contexte que nous avons initié depuis 2009 le Congrès des écrivains de la Caraïbe. Cette rencontre biannuelle est une occasion de placer la littérature en tant que recueil de notre histoire guadeloupéenne, mais aussi de nous ouvrir sur le monde et d’interroger notre culture caribéenne. Autant de débats d’idées en perspective qui seront abordés à travers la thématique de ce 4e Congrès des écrivains de la Caraïbe : « voyages, migrations, diasporas dans les littératures caribéennes ».

Cette édition aura pour invité d’honneur le poète et romancier guadeloupéen Daniel MAXIMIN, et donnera ainsi la part belle à la littérature francophone, tout en confrontant les originalités de chacun des auteurs invités. Nous aurons ainsi le plaisir d’accueillir une cinquantaine de congressistes qui nous viennent de divers horizons: Antigua, Barbade, Colombie, Cuba, Guyana, Haïti, Panama, Porto-Rico, Saint-Domingue, Trinidad et Tobago, pour ne citer que ces destinations.

Mondialement honorées, les littératures de la Caraïbe ont toutefois besoin de ce type de forums internationaux pour dépasser les barrières linguistiques, les cloisonnements géographiques, et tenter de bâtir un espace littéraire commun.

La Guadeloupe sera ainsi pendant quatre jours un haut lieu de rencontres et d’échanges littéraires ouverts au public. Je vous invite donc, chers concitoyens, à y participer activement et venir écrire une page de notre culture.

Victorin LUREL
Député, président de la Région Guadeloupe

 

President of the Association of Caribbean Writers

This fourth edition of the Congress of Caribbean Writers is full of promise and should take us on a fantastic literary journey. It is also a turning point in the existence of our young association, which is now spreading its wings even further in order to explore all varieties of Caribbean writings.

Ever since we first came together in 2008, we have analysed our different literatures and tried to understand our interrelations, along with the nourishment that fertilizes them, while being on the alert for new buddings.

The plurality of languages that characterizes our geographic basin is considered, often wrongly so, as an obstacle to exchanges and to cooperation. In truth and in fact, this plurality is an extraordinary source of wealth for our populations, since it has become an intellectual passport of sorts, helping us to conquer the world.  Our association and the Congress that it organizes in collaboration with the Regional Council of Guadeloupe are wonderful examples of this.

Our works, our words, our declamations and musical expressions all reflect the depth of our souls and echo what we know in our hearts. And this remains true, whether we are rooted in the Caribbean archipelago, entrenched on North, Central or South American coastlines or inland areas, or even settled elsewhere in the world.

I therefore invite you all to pursue your efforts to continue to reading and to read sustainably. We must stay vigilant faced with the great illusion of “everything, right now and without any effort” that is spreading through the proliferation of screens, images and shortcuts.  Writing, reading and learning are demanding investments.

What would the fate of human beings be without books? What would knowledge and its transmission be without masters?

At this stage of my life, I can tell you a secret: a lack of knowledge always attracts attention and feeds into angst, while a surplus of knowledge always serves to assure each step and literature contributes to lighting the way.

Our territories, our young people still need writers, these teachers of enthusiasm, even when they expose the behavioural faults of men. They invite us to question and doubt in the face of the “banality of ordinariness”.

We still need these inspirers, these great human and literary consciences who accompany us in the formative work of understanding our world.

 

Fructueux congrès à tous !

We wish you all a fruitful Congress!

Deseamos a todos, un enriquecedor y fructuoso Congreso !

On kongré pou fwitayé !

Earl LOVELACE
President of the Association of Caribbean Writers

 

INVITE D’HONNEUR DU 4EME CONGRES

DANIEL MAXIMIN

Daniel MaximinDaniel Maximin, né le 9 avril 1947 à Saint-Claude (Guadeloupe), est poète, romancier et essayiste. Sa famille s'installe en France en 1960. Après des études de lettres et de sciences humaines à la Sorbonne, il devient professeur de Lettres à Orly avant d'être chargé du séminaire d'anthropologie générale à l'Institut d'Études Sociales.

De 1980 à 1989, il est Directeur littéraire aux Éditions Présence Africaine, et Producteur du programme culturel francophone à France-Culture, pour l'émission « Antipodes ».

Détaché en 1989 au Ministère de la Culture, de 1989 à 1997 il est Directeur des Affaires Culturelles de la Guadeloupe, puis, en 1998, Commissaire de la Mission interministérielle pour la célébration nationale du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage de 1848.

De 2000 à 2004, il est nommé au Ministère de l'Éducation Nationale comme conseiller à la Mission pour les Arts et la Culture à l'École.

De 2002 à 2014 : il est Écrivain-invité aux USA. (Séminaires et conférences aux Universités de Los Angeles, Nouvelle-Orléans, Indiana, Madison, Boston, New-York, Swarthmore…). Séminaires littéraires en Angleterre, Allemagne, Suède, Espagne, Italie, Brésil, Costa-Rica, Salvador, Puerto-Rico, Sénégal, Nigéria, Algérie, Maroc, Île-Maurice, Ukraine, Belgique, Pays-Bas.

En 2005-2006, il est Responsable Littérature et Éducation du Festival Francophone en France : francofffonies 2006.

Il est nommé en 2007 Chargé de mission à l'Inspection Générale du Ministère de la Culture et de la Communication.

En 2009, il exerce la fonction de Rapporteur National des États Généraux de l'Outre-mer. En janvier 2010, il est nommé Commissaire général de « L'année des outre-mer » en 2011.

En avril 2013, il est nommé membre de l'Observatoire de la Laïcité.

A l'occasion du centenaire de naissance d'Aimé Césaire en 2013, il a collaboré comme conseiller à la dramaturgie de la pièce Une saison au Congo, produite par le TNP dans une mise en scène de son directeur Christian Schiaretti, et représentée à Lyon-Villeurbanne, Sceaux, et en Martinique entre mai et novembre 2013. Et il a été le Commissaire général de l'exposition: Aimé Césaire, Lam, Picasso: "nous nous sommes trouvés", à la Fondation Clément à la Martinique de décembre à février 2014.

Son dernier ouvrage publié s'intitule : AIMÉ CÉSAIRE, FRÈRE-VOLCAN. ( juin 2013 Seuil), le récit de quarante ans de dialogue avec le poète.

Read more...

 
joomla template