Le Président de la Région Guadeloupe

"Il faut lire, et cela s'étend fort loin... Il faut lire et encore lire" disait le célèbre philosophe Alain.

Tablettes, liseuses, l’avènement des nouvelles technologies ne doit pas nous éloigner de la passion du livre. Quel plaisir de sentir sous le doigt le grammage du papier, caresser les reliures et sentir l’odeur des feuilles vieillissantes ! Toute la magie de se plonger dans un « bon vieux bouquin » qui nous ouvre les portes de notre imaginaire, de la rêverie et qui façonne nos réflexions.

Aussi, nous avons placé le livre au cœur de l’action culturelle du Conseil régional. Cet engagement nous a tout récemment conduits à rééditer et diffuser les Œuvres classiques guadeloupéennes avec les éditions de l’Aube : un recueil de romans, de poésies et des meilleurs textes témoins majeurs de l’époque et de l’histoire de l’île. La collectivité régionale accompagne aussi de nombreuses manifestations, telles que le Prix littéraire de l’Association des écrivains de la Caraïbe, le Salon du livre ou encore le Festival de la bande dessinée.

C’est dans ce contexte que nous avons initié depuis 2009 le Congrès des écrivains de la Caraïbe. Cette rencontre biannuelle est une occasion de placer la littérature en tant que recueil de notre histoire guadeloupéenne, mais aussi de nous ouvrir sur le monde et d’interroger notre culture caribéenne. Autant de débats d’idées en perspective qui seront abordés à travers la thématique de ce 4e Congrès des écrivains de la Caraïbe : « voyages, migrations, diasporas dans les littératures caribéennes ».

Cette édition aura pour invité d’honneur le poète et romancier guadeloupéen Daniel MAXIMIN, et donnera ainsi la part belle à la littérature francophone, tout en confrontant les originalités de chacun des auteurs invités. Nous aurons ainsi le plaisir d’accueillir une cinquantaine de congressistes qui nous viennent de divers horizons: Antigua, Barbade, Colombie, Cuba, Guyana, Haïti, Panama, Porto-Rico, Saint-Domingue, Trinidad et Tobago, pour ne citer que ces destinations.

Mondialement honorées, les littératures de la Caraïbe ont toutefois besoin de ce type de forums internationaux pour dépasser les barrières linguistiques, les cloisonnements géographiques, et tenter de bâtir un espace littéraire commun.

La Guadeloupe sera ainsi pendant quatre jours un haut lieu de rencontres et d’échanges littéraires ouverts au public. Je vous invite donc, chers concitoyens, à y participer activement et venir écrire une page de notre culture.

Victorin LUREL
Député, président de la Région Guadeloupe

joomla template